fr
Accueil > Les ateliers > GeT’iT > PVs réunions > PV de la réunion du 25 mars au Centre sportif de Grez
 

PV de la réunion du 25 mars au Centre sportif de Grez

 
26 mars 2012
-----
Eric Luyckx

Présents :
Jean-François Mitch, Eric Luyckx, Denis Marion, Dimitri Dewilde, Michèle Vander Syp, Danielle Blancke, Véronique Huens(SAW-B)

- Véronique se présente – pôle éducation permanente de la SAWB – amener la réflexion au sein de l’économie sociale, par des conférences etc. Serait intéressée de suivre la dynamique de ce projet en construction.

  • (Véronique parle d’un projet de création d’une banque coopérative « New Bank » où il y aura possibilité d’avoir des comptes courants particuliers.)
  • Eric rappelle que GET IT essaie d’intégrer à la fois les questions bancaires, le côté incubateur de petites structures sociales et un pôle formation. La monnaie locale sert à la visibilité, création de liens et crée aussi un périmètre naturel qui est celui de la relocalisation.

- Communication avec la population de Grez

  • Dirk VanSintjans ( Ecopower ) est d’accord de venir faire une conférence. Ce serait intéressant pour mettre la population de Grez au courant des possibilités des coopératives.
  • Il est important aussi de montrer qu’on pourrait collaborer avec d’autres...par exemple avec le PCDR, où des ponts seraient souhaitables. On pourrait ainsi travailler à rendre concrets certains projets du PCDR.
  • Véronique : ancrage commune / citoyens. Comment les associer ? Que vont-ils pouvoir avoir à dire ? Tout cela se prépare. Si vraiment il y a volonté d’associer d’autres acteurs, comment leur présenter le projet ? Qu’est-ce que le projet va leur apporter d’être acteurs, consommateurs, participants ? Quels liens sont possibles avec la commune ?
  • L’intérêt des coopératives est qu’il y a plusieurs acteurs sans que l’un d’eux ait la main mise sur le projet.
  • La conférence qu’on organise, pourquoi ? Comment ? De quelle façon on se présente ? Qu’est-ce qu’on leur propose ? Nous, à quelle étape doit-on être ? Déjà bien réfléchi, mais encore ouvert pour permettre la participation. On devrait déjà avoir une charte, en tous cas une version présentable, un plan de travail pour le développement du projet, des priorités... Voir ce qui est faisable rapidement, notamment en relation avec le PCDR. Mais ça peut toujours changer... C’est un plan de travail. La grille de critères aussi est importante. Les filières choisies vont aussi préciser la charte. Quand on sera dans le concret, on y verra plus clair. Exemple, projet de patrimoine immobilier
  • On ne peut pas faire l’impasse de la communication avec le public même si on n’arrive pas à toucher tout le monde. Il ne faut pas non plus y passer un an.
  • Il est préférable de travailler avec des intercommunales qu’avec des communes parce que ça neutralise l’enjeu politique strictement communal. Entre autres sur des projets économiques. Mais on ne peut pas faire l’impasse de la commune, surtout parce qu’il y a le PCDR.
  • Attention au message par rapport aux coopératives. Il y a moyen de faire des SA éthiques. C’est plus facile à vendre au public de Grez... ( voir la charte envoyée par Jean-François sur la charte de Genève)
  • On défend quand même un principe de société. La coopérative en est le véhicule. L’important est de communiquer surtout sur le projet.
  • Il serait intéressant de rencontrer des projets similaires pour pouvoir expliquer des projets concrets. Dirk est capable de présenter des choses. D’autres acteurs seraient intéressants à présenter. EX Véro parle d’expériences intéressantes dans le Luxembourg.
  • Comment ça s’est passé avec la commune, avec les citoyens ? Présenter cette conférence avant les élections communales pour que ça participe du débat politique...
  • Ce serait intéressant aussi de prendre contact avec le PCDR, la CLDR, ce sont des citoyens qui se sont investis pendant 2 ans dans des projets et on pourrait leur proposer de collaborer, par exemple. Ce serait aussi une sorte de reconnaissance.

- Bénévolat ?

  • Jean-François propose de comptabiliser les heures prestées pour l’élaboration de GET IT d’une part, pour montrer la qualité du projet et aussi pour permettre la valorisation des prestations. Il y aurait une possibilité de rémunérer les heures prestées en monnaie locale. Par exemple en faisant une passerelle avec le SEL ou en recevant des parts de la coopérative créée. Le ratio est à décider. Attention à la fiscalité.
  • Les bourses de faisabilité permettent de recevoir des subsides.
  • Il est intéressant de décider à l’avance de se donner autant d’heures pour par exemple créer la charte. Ca peut être intéressant pour structurer le projet. Créer une dynamique réelle, budgétisée, pour que le projet soit viable et que chacun soit responsable de son propre boulot. Il faut identifier ce qui est strictement participatif de ce qui est organisationnel. Ex finance ou organisation du projet ; faire des groupes de travail.
  • En résumé : comptabiliser, organiser, planifier.
  • Véronique trouve la piste intéressante, surtout au démarrage. De nombreux groupes se dissolvent sans une démarche de ce genre. On arriverait à chiffrer un peu le côté bénévolat. La professionnalisation peut faire peur, c’est une manière de l’aborder en douceur.
  • On est dans la réflexion pour l’instant, pas encore tout fait dans le concret. C’est cependant de grande valeur et c’est ce qui va permettre le bon développement du projet par la suite.
  • Jean-François rappelle que les facteurs de base pour avoir un crédit sont 1)la viabilité du projet 2) la mobilisation de la personne qui demande.

- Des projets concrets et une grille d’analyse

  • Nous avons une difficulté d’atterrir sur des projets concrets.
  • Danielle se demande si nos projets vont être suffisamment audacieux pour par exemple repenser l’éducation dans notre commune ; Un des critères qui définit l’acceptation d’un projet est « est-ce que ça existe déjà ? » oui, mais la question peut être aussi : « est-ce que ce qui existe nous convient ? »
  • Voir des filières autrement ; ex l’enseignement ; Est-ce qu’on peut penser autrement les écoles ?
  • Comment va-t-on travailler avec des gens qui n’ont pas les mêmes idées que nous ? Exemple de la Halle Relais. Il faudrait penser à ce qu’on est prêts à accepter ou non.
  • Analyse ; quelles sont les ressources ? Au niveau des personnes, des lieux ?
  • La SAWB peut nous aider dans cette analyse. Qui va pouvoir rentrer dans ce projet, comment, caractère innovant ? Méthodologie, planning ?
  • Ca pourrait être un objectif de la formation offerte par la SAWB : arriver à accoucher de la grille d’analyse des projets.

- Démarrer ?

  • Ce serait sans doute intéressant d’avoir un premier projet pour travailler. Qu’est ce qu’on pourrait avoir sans concurrence ? Quelque chose sur projet immobilier ? Projet avec retour financier important pour pouvoir créer une autonomie.
  • Exemple ; remettre les moulins hydrauliques en service. Immobilier, partenariat avec la commune pour droit d’eau. On ferait de l’électricité ou de la farine, avec ces moulins. Il y a beaucoup de sites possibles. Dirk a commencé comme ça...C’est un côté symbolique important de revoir les moulins tourner dans la commune. Jean-Paul Laloy (Chaumont en transition) travaille sur un projet similaire pour l’instant. Un défaut du projet est qu’il n’est pas très pourvoyeur d’emploi...
  • La filière alimentaire permettrait par contre à plusieurs personnes de rentrer dans le projet.
  • Lors de la formation, ce serait intéressant d’amener quelques projets pour les passer à travers la grille d’évaluation qu’on construirait auparavant. Par exemple un projet du PCDR, un projet libre et les moulins. (Le projet phare à Genappes est une brasserie.)

- Planning

  • MAI ; chacun vient avec 2,3 projets. Travail sur la grille d’analyse
  • JUIN ; atelier, formation avec Véronique
  • JUIN : On finalise une première charte.
  • SEPTEMBRE, OCTOBRE : conférence avec Dirk
  • ELTYS serait intéressant à contacter pour une réunion en plus parce qu’ils ont beaucoup en commun avec nous et ils sont plus loin que nous. Proposition d’une conférence ? Voir ce qui est le plus opportun.
  • Prochaine réunion le 6 mai de 14 à 17 heures
  • Journée de formation le 10 juin avec SAWB
  • SAWB peut vraiment nous aider dans la création des critères ; Par contre par rapport à certains projets, il faudrait des experts.

- Divers

Word - 714.5 ko
Formulaire de soumission de projets à Eltys
PDF - 748.9 ko
Document de souscription pour part de coopérateur de type A
PDF - 926.1 ko
Acte constitutif officiel et statuts d’ELTYS
PDF - 255.1 ko
R.O.I. transitoire (Réglement d’Ordre Intérieur) d’ELTYS
PDF - 1 Mo
Folder de présentation de la coopérative d’investissement éthique ELTYS
 
 
 

Articles de cette rubrique

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Grez en Transition Dernière modification 21 octobre 2017 Plan du site