fr
Accueil > Les ateliers > Des jardins pour la vie > Réseau - Echanges > Jardins collectifs > Le Jardin collectif "Bonheurs du Jardin"
 

Le Jardin collectif "Bonheurs du Jardin"

 
-
Un Jardin collectif se met en place à Nodebais pour échanger, partager, expérimenter...

Ouverture des "Bonheurs du Jardin" le 1er avril 2012 chez Simon et Barbara
 

Comme Simon l’avait dit lorsque l’idée d’un jardin collectif avait été lancée : « la terre est là ». On peut la partager.
Après plusieurs visites du terrain avec des spécialistes, on a fait fonctionner la roulette de nos agendas et la bille s’est finalement posée sur le 1er avril, « le jour des fous ».
Étonnant présage pour notre petit groupe de Selistes partageant la même utopie : « valoriser la terre » dans tout ce qu’elle a à offrir, grâce à la permaculture.

 
« Le jour des fous » allait donner le ton de l’ouverture du projet : ne pas se prendre trop au sérieux… rester dans quelque chose de simple, qui est à notre portée, même si chacun y ajoute son petit grain de folie…

 

JPEG - 214.7 ko
Travail de la terre avec Marc Debock

D’après les prévisions météo, il devait faire moche ce jour-là, nous avons eu un soleil radieux… Nous devions être un tout petit groupe, nous étions une quinzaine. Mazette !
Et il nous fallait encore expliquer à tout ce beau monde comment le projet était né, ce qu’on voulait, ce qu’était la permaculture, etc. En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, les introductions étaient faites et nous nous regroupions déjà autour de Marc qui avait apporté grelinettes, griffes et autres crocs pour l’occasion.

 
Ces étranges outils allaient nous permettre de préparer le sol par petites touches. Marc nous a montré comment ouvrir la terre avec délicatesse, l’aérer avec souplesse et la travailler sans forcer. On avait déjà entendu dire qu’on pouvait se reconnecter à la terre, en douceur, mais cette fois ça se passait devant nos yeux, « en live ». Ça nous a donné envie de nous lancer, de mettre la main, ou le pied J à la pâte, ou simplement de nous ouvrir à quelque chose de nouveau…

 
Nous, citadins endurcis par les longues années passées devant nos ordinateurs, derrières nos caddies ou dans nos voitures, on a osé, on l’a fait, ce pas vers la terre.

 
Si le bonheur est un concept abstrait, les bonheurs eux, sont à portée de main…

 
Les Bonheurs du jardin, bien entendu J

 
Vivement samedi prochain !

 
Nathalie Sisto

Sel Bonheur Beauvechain-Grez-Doiceau

Infos : natale.sisto@gmail.com

 
 
 

Articles de cette rubrique

 
 
Grez en Transition Dernière modification 11 juillet 2017 Plan du site