fr
Accueil > Les ateliers > Des jardins pour la vie > Visites de jardins > Visite des Fraternités ouvrières - le potager-forêt de Gilbert et (...)
 

Visite des Fraternités ouvrières - le potager-forêt de Gilbert et Josine

 
Dans le cadre de l’atelier des jardins de vie, nous nous sommes rendus à Mouscron le 22 avril 2012 et avons découvert un potager-forêt en permaculture, incroyable !

Un jour de printemps déguisé en hiver. Mouscron. La petite rue Charles-Quint, bordée de part et d’autres de maisons en brique : l’air de presque rien. Nous sommes une bonne quinzaine de Grez et d’Eghezée, et nous entrons (hé oui, la porte est ouverte !) au numéro 58, chez Gilbert et Josine, le siège bien vivant des Fraternités ouvrières.
Un couloir sombre, une pièce en longueur –là où il y a l’aquarium-, un petit vestibule…, intrigués, nous pénétrons dans une maison privée, et puis l’un après l’autre, entrons dans un grand atelier dont les murs sont couverts de rayonnage. Des centaines de petites boites en carton fait-main recèlent des millions (des milliards ?) de graines. On dirait une bibliothèque.

Pendant que nous visitons le jardin, un labyrinthe foisonnant, Gilbert aura allumé le poële, et Josine, préparé café, thé ou bières bio (du coin : la Brunehaut… si on vous en propose, n’hésitez pas !).

Les Fraternités ouvrières, issues du Moc, est un mouvement pluraliste d’éducation populaire reconnu par la Communauté française. Le moteur est la solidarité. Les membres sont ouvriers. Il y a plus de quarante ans, dans le souci que tous puissent manger sainement pour un budget abordable, l’association s’intéresse au jardinage bio et crée un groupe de travail autour d’un potager. Gilbert se passionne, expérimente, se documente, découvre, échange, partage, enseigne… et accumule un savoir extraordinaire. Ses expérimentations, son bon sens et ses réflexions le mènent à la permaculture… tout naturellement ;-). Une évidence !
Josine connaît chaque coin du jardin-forêt-potager, les noms et les vertus des plantes sauvages.

Gilbert et Josine sont à la fois et tour à tour, chaleureux, ouverts, savants, humbles, caustiques, drôles, fatalistes, enthousiastes, inspirés, inspirants, généreux… Quelques heures en leur compagnie est inoubliable. Entre terre et ciel, une rencontre magique ! Mais de la magie concrète !

Voici quelques-unes des innombrables réflexions et commentaires de Gilbert et Josine, généreusement délivrés tout au long de notre visite :
- Au tout début du printemps, ces sont les plantes sauvages qui remplissent les casseroles pendant que les semis poussent dans les serres, en attendant d’être repiqués.
- Aucun apport extérieur dans ce jardin : ce qui n’est pas récolté ou cueilli retourne à la terre et la nourrit, précisément de ce dont elle a besoin. Ce qui pousse quelque part contient ce dont la terre manque. Un peu comme le principe de l’homéopathie. En 40 ans, la terre s’est auto-équilibrée… Les maladies sont inexistantes. Gilbert préconise de ne jamais rien enterrer : en automne et en hiver, les oiseaux remuent les tas de compost et mangent pucerons, larves et autres œufs. Les tas de feuilles et de brindilles abritent toutes sortes d’animaux favorables à l’équilibre du jardin-potager : hérissons, bourdons, oiseaux, insectes…)
- Gilbert et Josine sont bien conscients des enjeux mondiaux de l’agriculture et de l’alimentation. A leur mesure, ils contribuent à un développement d’une agriculture locale, biologique, respectueuse et abondante ; et partagent leur expérience.
- Dans certains arbres, de petits pots retournés, suspendus le long des troncs constituent des refuges à perce-oreilles. En dévorant les pucerons et autres bestioles, elles protègent les fruits qui murissent tranquillement.
- Chacune de nos interventions dans un jardin provoque des effets parfois insoupçonnés, positifs ou négatifs. Prudence et observation. Tout est question d’équilibre. Il faut se méfier de nos tendances à éradiquer telle ou telle espèce.
Gilbert a accepté un jour d’héberger un couple de pigeons, sans autre intention que de leur offrir un espace vital. Il a rapidement réalisé que ces oiseaux protégeaient son jardin -leur territoire- de leur congénères qui ne se privaient pas de dévorer fruits et plantes. La récolte s’en est trouvée plus abondante encore ! Une belle régulation.
- Les arbres sont taillés en été, jamais avant fin mai, et en veillant à respecter la manière dont l’arbre veut pousser. La taille affaiblit quelque peu l’arbre mais comme il se défend et veut vivre, il produit plus de fruits. De plus, la guérison des branches coupées est plus rapide car la sève est abondante et cicatrise mieux ces petites plaies. Principe du moindre mal.
- Les oiseaux attaquaient les pommes. Chaque fois, une nouvelle ! Problème. Solution : laisser les pommes tombées pourrir et fermenter car les oiseaux les adorent et les préfèrent aux fruits qui restent intacts. Par ailleurs, en encourageant les oiseaux à nicher, on réduit les attaques d’insectes car les oiseaux ont besoin de nourriture protéinée pour leurs oisillons et débarrassent les végétaux de l’excès de pucerons et autres insectes nuisibles.
- Finalement, le seul problème est comment faire pour tout manger !? Richesse de la permaculture qui génère l’abondance et permet de donner, de partager. Convivialité.
- …

On ne peut que vous conseiller d’aller faire et refaire un tour dans cet endroit merveilleux !

Des cours de jardinage, des visites du jardin, des cours thématiques, des permanences, une bibliothèque de 2000 ouvrages (Certains étudiants en agro viennent se documenter ici !)
Vente de graines à des prix incroyablement démocratiques. Les bénéfices servent à acheter des livres…

Pour être membre, il faut payer 1,5 euro par an.

Des références et images sur le net :
http://oleotransition.newfreeforum.com/t217-sur-2000m2-le-fabuleux-jardin-des-fraternites-ouvrieres-ou-comment-cultiver-une-petite-jungle

http://blip.tv/optimistan/fraternit%C3%A9s-ouvri%C3%A8res-reportage-rtbf-5535009

http://www.google.be/search?q=fraternit%C3%A9s+ouvri%C3%A8res&hl=fr&client=safari&rls=en&prmd=ivns&source=univ&tbm=vid&tbo=u&ei=UQKZT-i4G4iT-wbVmKngBg&sa=X&oi=video_result_group&ct=title&resnum=4&ved=0CCUQqwQwAw

 
 
 

Articles de cette rubrique

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Grez en Transition Dernière modification 11 février 2017 Plan du site