fr
Accueil > Les ateliers > Tout le monde sème ! > Remplissage d’un bac de plantation
 

Remplissage d’un bac de plantation

 
Voici une suggestion pour le remplissage en couches successives. Les vers et insectes utiles circuleront bien et aéreront la terre ; les échanges nécessaires à la richesse de la terre et aux besoins des légumes (azote…) pourront se faire ...

Sur le fond, en contact avec la terre, alternance de couches de bois vert (si possible sinon du bois mort fera l’affaire) en bûches ou bûchettes et de couches de broyat ou de mulsch. Ces couches se décomposeront lentement et nourriront la terre. Cela permet aussi d’utiliser moins de terre.

A 30-40 cm environ du bord : une couche d’ortie (feuilles), si possible (pas indispensable).

Ensuite, du broyat puis un mélange de bonne terre et de compost, près à recevoir les semis. Arroser copieusement de purin d’ortie dilué (concentration 1/10) comme apport d’azote [1].

Semer des légumineuses et de l’engrais vert. Petit truc pour empêcher chats, poules et coqs de venir ruiner votre bac, planter de petits bois (bambous ou autre) en oblique et dans tous les sens : ils n’aiment pas ce genre de chose...

Aux moments de planter, pour dégager un peu, couper l’engrais vert et le poser directement sur la terre.

[1la décomposition du bois et du broyat par les champignons consomme une grosse quantité d’azote pendant les premiers mois (voir). On appelle cela la "faim d’azote". On le compense par les feuilles d’orties, le purin d’ortie et la plantation de légumineuses

 
 
 

Articles de cette rubrique

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Grez en Transition Dernière modification 18 novembre 2017 Plan du site