fr
Accueil > Les ateliers > Tout le monde sème ! > Réussir les semis de printemps
 

Réussir les semis de printemps

 
Compte-rendu de l’atelier « Semis de printemps » de Danielle, Daniel et Kathy (GeT) – 1er mars 2014

Préparer la terre :

Enlever les mauvaises herbes.

Ne pas bêcher : la vie de la terre –et donc sa richesse nutritive- est liée aux micro-organismes qui y vivent. En bêchant, on fait remonter les micro-organismes anaérobies (qui n’ont pas besoin d’air) à la surface et ils meurent ; on enfonce ceux qui ont besoin d’air dans la terre et ils meurent également.
Passer une grelinette ou un outil qui ameublit le sol sur une dizaine de centimètres.

La terre ne doit jamais être à nu. Ainsi elle garde son humidité, ne se tasse pas sous l’effet de la pluie et reste perméable à l’eau et à l’air. Prévoir un mulsh, du broyat ou des feuilles à répandre sur la terre pour la couvrir entre les plantes.

Pour piéger les limaces, laisser une petite plaque de bois ou un carton à plat sur la terre : les limaces iront s’y réfugier. Il n’y aura plus qu’à les cueillir régulièrement et s’en débarrasser (attention, elles font des kilomètres pour revenir bouffer les plantules… et donc soit les tuer, soit les évacuer très loin). On peut aussi utiliser la tonte de gazon mais attention, s’il pleut, cela pourrit au lieu de se décomposer.

Ne pas semer quand la terre est sèche.

Terreau :

- si acheté, il est important qu’il soit neutre (PH entre 5,2 et 6,5)/ Bien refermer les sacs de terreau pour que des champignons ne puissent y proliférer.
- si réalisé, le tamiser quand il est bien décomposé, le passer au four à 60° pendant 15 minutes pour tuer les germes et autres.
Pour les semis, bien mélanger le terreau avec l’eau : il doit être bien trempé. On n’arrose pas avant la sortie de la plantule.

Eau :

L’idéal, c’est l’eau de pluie.
Pour l’eau de distribution, la laisser pendant une nuit dans un récipient : le chlore s’évaporera.

Arrosage :

- éviter de mouiller la plante
- ne pas arroser le semis tant que la plantule n’est pas sortie
- arroser dans le bac qui contient les pots de semis : la plante va chercher l’eau par ses racines qui se développeront du coup vers le bas. Eviter d’arroser par le dessus.

Semer, rempoter, placer en terre :

- ne pas tasser la terre
- terreau bien humide/ revenir après semis avec une petite couche de terreau plus sec éventuellement
- dans les pots : remplir à ras bord/ transplanter dans des pots plus grands quand nécessaire
- profondeur : 2 à 3 fois la grosseur de la graine
- positionnement des graines de courges : tout le monde n’est pas du même avis mais il semblerait que poser la graine à plat soit mieux car la cosse de la graine se détache alors plus facilement et ne reste pas accrochée aux cotylédons (premières feuilles bourrées de réserves nutritives) en les empêchant de se développer correctement…
- éviter de toucher les tiges et les racines quand on manipule la plantule (par ex, pour les plants de tomates, de petits poils le long de la tige deviendront des racines si on couche la tige de la plantule sur le sol au moment de la mise en pleine terre et cela consolidera le plant...) ; la prendre de préférence par les feuilles
- quand on rempote : placer la plantule bien profondément dans le pot en ne faisant dépasser que les feuilles
- effectuer des semis à son rythme, dès qu’une place se libère
- repiquer la plantule dans un pot plus grand quand elle a plusieurs vraies feuilles (en plus des cotylédons),.
- refaire des semis de temps en temps pour assurer des légumes pendant toute la saison

Matériel utile pour les semis :
- pots, bacs (dans lesquels placer les pots)
les pots en tourbe sont trop durs. On les pose en pleine terre avec la plantule mais les racines n’arrivent pas toujours à percer les parois… Les pots en tourbe ne peuvent être utilisés qu’une seule fois, leur fabrication entraine la destruction des tourbières qui sont des milieux d’une très grande richesse naturelle
- petit semoir à main (facultatif)

QUELQUES EXEMPLES DE SEMIS à REALISER AU PRINTEMPS

Entre janvier et début mars :

FEVES, PETITS POIS… (grosses graines)
- en pleine terre ou en bacs
- profondeur : 2 X la hauteur de la graine (pour le fèves, donc, environ 5-6 cm)
- espacement de 25 à 30 cm pour pouvoir les butter (càd ramener de la terre au pied de la plante)

conseil : pour accélérer la germination, procéder comme avec les graines germées, à savoir, tremper les graines une nuit dans l’eau puis les rincer deux fois par jour (les graines ne peuvent pas stagner dans l’eau) jusqu’à ce qu’un petit germe apparaisse. Et puis les planter.

RADIS
- semer en ligne
- en replanter tous les 15 jours pour en avoir tout le temps

SALADE à COUPER (nombreuses variétés, existe en mélange) , ROQUETTE, etc.
- semer en ligne, pas trop dru car chaque plantule doit pouvoir s’étaler)
une idée : mélanger du sable aux graines dans le petit semoir : les graines ne tomberont pas toutes au même endroit
- au moment de la récolte, ne pas arracher la salade, ni couper trop à ras : elle repoussera

Mi-mars :

CAROTTES
- en lignes ou en larges bandes (c’est plus facile, utiliser le semoir pour espacer les graines)
- pas trop serré, max 5 cm entre chaque graine

TOMATES
- démarrer les semis à l’intérieur, au chaud ( 20°C). Quand les graines ont germé et que les plantules ont deux ou trois vraies feuilles, les repiquer dans un pot plus grand et mettre les pots dans un endroit frais et lumineux ou sous couche (cadre en bois + vitre, à l’extérieur) : il faudra contenir la croissance pendant plusieurs semaines si l’on veut les semer en pleine terre (jusqu’à la mi-mai environ, car la tomate craint le gel).

Avril

COURGETTES
- commencer en pots (pas trop petits)
- prévoir que les limaces en mangeront une partie ;-) elles adorent !

Pour plus d’infos : voir le pdf ci-joint. :

PDF - 109 ko
 
 
 

Articles de cette rubrique

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Grez en Transition Dernière modification 20 juin 2017 Plan du site