fr
Accueil > Le projet > Les événements > Evénement 1, atelier SEL
 

Evénement 1, atelier SEL

 
31 mars 2010
-----
Gaëlle Van den Plas

Atelier S.E.L. (Système d’Echange Local)

Animé par Lyliane Moonen de Nethen et quelques habitants de Grez-Doiceau.

http://selbonheur.genial.be/

Le SEL « Sel’Bonheur » a ouvert ses portes il y a déjà quelques temps. Il couvre Beauvechain et
Grez-Doiceau, et comprend à ce jour 45 familles.

Le projet a directement bien pris sur Beauvechain, et Grez-Doiceau suit de près…

Sel’Bonheur c’est quoi ?

Des échanges de services, de biens, de savoir(-faire) basés sur des relations de
confiance entre les citoyens !
A noter que nous pouvons tout faire sauf exercer notre propre métier !

L’utilité d’un SEL à Grez-Doiceau ?

Le SEL favorise et crée de nouvelles relations et de nouveaux échanges intergénérationnels et accroît la solidarité et l’autonomie de la communauté.

Si nous fonctionnions tous avec un SEL, nous pourrions apprendre à faire nous-mêmes, grâce aux connaissances des autres membres, des petites choses que nous ne savions pas faire et pour lesquelles nous faisions appel à des services payants.

Tout le monde ne peut pas être doué dans tous les domaines, mais tout le monde recherche une certaine qualité de vie. Pourquoi ne pas nous entraider ?

Chaque citoyen a en lui des compétences et des qualités que son propre voisin ne connaît peut-être même pas… Et même s’il les connaît, cela se fait-il d’aller sonner à la porte et de lui demander service ? Dans le SEL : oui ! Et s’il ne peut malheureusement pas être disponible pour vous aider ou répondre à votre demande, ce n’est pas grave ! Il y aura certainement une autre personne capable de vous venir en aide dans les membres du SEL.

Exemple : Je n’ai jamais été douée dans le repassage mais par contre je suis douée dans le lavage de vitres. Pourquoi ne pas trouver quelqu’un qui pourrait faire mon repassage pendant que je fais ses vitres ? Ou les vitres de quelqu’un d’autre ?

Le SEL permet aussi beaucoup d’échanges relationnels, des réunions sont organisées régulièrement et favorisent la reconnaissance de soi, de ses propres qualités ainsi que des qualités des autres.

C’est un échange sincère et profond qui se crée, basé sur :
la gratuité, la confiance et l’équité entre les membres.

Il y a trois possibilités d’ « actions » dans le SEL :

1. Offre – demande :

Les offres et les demandes sont comptabilisées en heures, appelées Bon’Heures, qui sont comptabilisées dans un carnet. La comptabilisation se fait en « négatif » et en « positif », lorsque nous sommes en négatif cela veut dire que nous avons fait plus de demandes que d’offres et en positif plus d’offres que de demandes. Afin que « le moulin tourne », il est essentiel que chaque membre passe d’un pôle à l’autre.

Pour certaines personnes il est difficile de demander service aux autres, et c’est là aussi l’utilité du SEL : apprendre à demander et à proposer !

Le réseau du SEL fonctionne sous forme de toile d’araignée, c’est-à-dire que ce n’est pas parce que Monsieur X a rendu service à Madame Y que c’est Madame Y qui devra répondre à la prochaine demande de Monsieur X, mais c’est tout le réseau qui se rend service.

Les offres et les demandes sont toujours accessibles à tous les membres du SEL (essentiellement via le site internet) et donc quiconque peut y répondre.

2. Prêt :

Les membres du SEL créent une liste de choses et d’autres (outils, livres, appareils électroménagers, …) qu’ils peuvent prêter, et les membres peuvent alors convenir d’un accord mutuel pour la durée de l’emprunt.

3. Don :

Il est bien évidemment possible d’offrir gratuitement ses services ou de donner des objets aux membres du SEL, il sera alors convenu entre les membres que c’est un don que l’on fait à l’autre et qu’il ne devra pas être pris en compte dans la comptabilisation des heures.

Le SEL est activé par le « COCO », le Comité de Coordination qui s’occupe des inscriptions, des cotisations (environ 12€ (6€ de cotisation + 6€ d’assurance obligatoire)/membre/année), organise les réunions mensuelles et les activités du réseau SEL.

Pour Grez-Doiceau, la « cocotte » (le relais) est :

Lyliane Wyckmans-Moonen molyly38@hotmail.com 010/86.70.43

Lyliane nous a diffusé un film de 30 min sur le SEL de Villers-la-Ville (Sel coup d’pouce : www.selcoupdepouce.be), actif depuis une dizaine d’années, et qui comprend +-200 familles. C’est un pur plaisir de voir toutes ses familles heureuses de s’aider les unes les autres, et créer des liens intergénérationnels ! Comment ne pas s’inscrire après ça ???
Le film est disponible au Sel’Bonheur si vous désirez le regarder.

Guy Bazin (SEL de Chaumont-Gistoux www.selchaumontgistoux.be) nous a parlé du SEL international, qui comprend la Route des SEL (hébergements entre membres de SEL, mais il faut s’affilier à Sel International www.route-des-sel.org ), et la Route des Stages (permet d’exécuter des stages à l’étranger).

Tout cela suivi d’un débat animé par Lyliane Moonen, et d’un jeu où chaque participant de l’atelier SEL à imaginer une offre et une demande, jeu qui a tout de suite plu à tout le monde !

Grez-Doiceau est en marche vers la route du SEL ! Suivons le mouvement !

Pour l’équipe de GeT : Gaëlle Van den Plas

 
 
 

Articles de cette rubrique

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Grez en Transition Dernière modification 5 septembre 2017 Plan du site